Plaquer ton doux sein

Contre mon torse puissant

Caresser ton dos

(021, 14/08/2019)


Ton corps alangui

Déluré je le chatouille

Avec une plume

(022, 15/08/2019)


De sous ta fenêtre

Jouant de mon violon

Je te fais la cour

(023, 16/08/2019)


Fenêtres de l’âme

Tes yeux encore inconnus

Laisse-moi m’y perdre

(024, 16/08/2019)


Mon esprit s’angoisse

De peur d’être abandonné

Amour où es-tu

(025, 17/08/2019)


Que de plaies je dois

A ma sensibilité

Trop exacerbée

(026, 18/08/2019)


Ces livres anciens

Qui sont vendus à vil prix

Ils font mon délice

(027, 18/09/2019)


Les lobbies se gaussent

De ces fourbes et vendus

Politiciens

(028, 028, 18/09/2019)


Au-delà du cippe

S’étend un vaste pré vert

Plein de papillons

(029, 19/09/2019)


D’où vient-elle donc

La douce sorcellerie

Du corps féminin

(03, 20/09/2019)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *